Stage de musique & danse Renaissance

Les 1, 2 & 3 novembre 2019
Vernon (Eure)

Présentation

Virtuose de la flûte traversière de la Renaissance (flûte cylindrique en bois, sans clé), François Lazarevitch anime ces trois journées de travail consacrées à la technique particulière de cet instrument et à son répertoire, tant en solo, qu’en ensemble.. A ses côtés, le percussionniste Bruno Caillat proposera un travail sur les rythmes joués au tambour pour l’ accompagnement des danses de la Renaissance (pavane, gaillarde, basse danse, branles etc) à partir de l’Orchésographie de Thoinot Arbeau. Enfin, le maître de danse Yvon Guilcher fera découvrir (ou redécouvrir) les danses récréatives de la Renaissance et les passerelles entre ces répertoires anciens et les danses populaires de nos provinces.

Équipe pédagogique

François Lazarevitch : flûte traversière Renaissance
Yvon Guilcher : danse Renaissance
Bruno Caillat : percussions digitales

François Lazarevitch

flûte traversière Renaissance

François Lazarevitch a d’emblée accordé ses apprentissages, recherches et pratiques musicales à la diversité des sources, orales et écrites, qu’il considère nécessaires à la recréation aujourd’hui des répertoires ancien
et baroque. Il enseigne la flûte baroque et l’ornementation au conservatoire de Versailles, où il a à cœur de transmettre ce qui l’anime : « l’ancrage corporel au service du souffle, de la vibration et de la compréhension musicale ».

Yvon Guilcher

danse Renaissance

Né en 1941, élevé par ses parents dans l’enquête de terrain en milieu paysan sur la danse traditionnelle (1945 . 1963). Enquête seul dans les landes (1964 . 1981) Licence de lettres classiques, agrégation d’Allemand, thèse d’Éthnohistoire. Enseigne à l’université (danse ancienne et culture traditionnelle). Nombreux articles et conférences, traduit du latin le traité de danse d’Aréna (1520), écrit La Danse traditionnelle en France. Ex membre de Mélusine, initiateur du bal folk, instructeur de danse et chant à l’ADP. Fils d’Hélène et Jean-Michel Guilcher, célèbres danseurs-historiens-ethnologues de terrain à qui l’on doit l’essentiel de ce qu’on sait sur la danse traditionnelle et la danse ancienne en France, Yvon Guilcher a appris à danser enfant au contact de ses parents et des paysans rencontrés en enquête.
De 1964 à 1981, il enquête sur la danse populaire dans la Grande Lande de Gascogne, enseigne les highland dances à l’Institut britannique, puis en France et en Allemagne en 1972, année où il se voit sélectionné comme soliste en Écosse même. Il fonde l’Atelier de Danse Populaire (ADP), est appelé aux U.S.A. comme instructeur de danse en 1983, 1985, 1987, en même temps qu’il participe aux échanges entre chercheurs à Budapest. En 1994, il soutient une thèse de Doctorat d’État sur Milieux traditionnels et danse ancienne, est chargé de cours en éthno-histoire à Paris IV, puis Paris VIII et publie à la demande du Ministère de la Culture «La Danse traditionnelle», d’une ancienne civilisation paysanne à un loisir revivaliste. Tout en préparant actuellement divers ouvrages (la Basse danse du XVe siècle, le kan-ha-diskan, les bourrées en Berry), il enseigne la danse traditionnelle en week-ends courts ou en stages longs et anime ateliers et bals de danse ancienne avec François Lazarevitch et Les Musiciens de Saint-Julien.

Bruno Caillat

percussions digitales

Après des études à l’Ecole Normale de Musique de Paris, Bruno Caillat étudie la percussion persane auprès de Djamchid Chemirani qui lui confie en 1978 sa classe de zarb au Centre d’Etudes de Musiques Orientales (Paris-Sorbonne). Il s’initie au jeu de divers tambourins pratiqués en Asie centrale et dans les pays arabes et aux percussions de l’Inde. Il accompagne régulièrement d’éminents musiciens tels que D. Talaï et D. Safvat et fait partie depuis 1994 de l’ensemble de Kudsi Ergüner, célèbre joueur de ney turc. Il joue et enseigne régulièrement la percussion Renaissance auprès de l’ensemble Doulce Mémoire et de la Compagnie Outre Mesure, spécialisés dans le répertoire Renaissance.

Contenu

La journée s’organisera autour de cours d’instruments, cours techniques et ateliers.

Action dérivées

Bal tout public avec atelier d’initiation, conférence sur la flûte Renaissance par Philippe Allain-Dupré

Infos pratiques

Le week-end se déroule à Vernon, commune située dans le département de l’Eure, sur les bords de Seine, entre Paris et Rouen, à proximité de Giverny, le célèbre village du peintre Claude Monet.

Accès

Autoroute A13 : sorties 14 à Bonnières ou 16 à Douains.
Train : de la Gare Saint-Lazare, ligne Paris <> Rouen <> Le Havre (45 minutes).

Lieu des cours

Centre Régional Jeunesse et Sports de Vernon CRJS
16 Rue Rabelin, 27200 Vernon
Ville de Vernon

Hébergement et repas

Les stagiaires sont hébergés au CRJS en chambres doubles – pension complète.
Les draps sont fournis. Les stagiaires doivent prévoir leurs serviette de bain, savon et shampooing.
Le centre est équipé d’un réseau wifi.
Le CRJS se situe à 10 mn à pied de la gare de Vernon Giverny.
Plus d’informations sur le site du Centre Régional Jeunesse et Sports Haute-Normandie

Inscription

Avant de vous inscrire, contactez-nous pour valider votre inscription

par email à l’adresse academie@lesmusiciensdesaintjulien.fr
ou par téléphone au +33 (0)9 81 18 57 45.

Pour vous inscrire, veuillez compléter le formulaire d’inscription en cliquant ci-dessous :

Formulaire d’inscription