For ever Fortune | partition

Chants et danses d'Écosse au XVIIIe siècle

Présentation

Cette partition de 48 pages compile l’intégralité du répertoire du CD “For ever Fortune” (Label Alpha 531), consacré aux chants et aux danses de l’Écosse du XVIIIe siècle.

Ce programme s’appuie sur des sources manuscrites ou imprimées à Édimbourg ou Londres tout au long du XVIIIe siècle et jusqu’au tout début du XIXe siècle. La facture de ces mélodies et de leurs parties d’accompagnement, qui s’adaptent aisément à tous les instruments en fait un parfait outil pédagogique.

Par souci de cohérence et d’élégance, une typographie musicale a été créée pour cette édition par Pierre Séchet, rappelant l’aspect graphique des partitions imprimées au XVIIIe siècle. En outre la police de caractères utilisée est le Rameau, dessiné par Sarah Lazarevic d’après une édition gravée d’une œuvre lyrique de J.P. Rameau.

Discipline/Instrument Voix de ténor ou soprano et tous instruments (flûte, violon, violoncelle, clavier…)
Arrangements & variations François Lazarevitch
Format 22 x 31 cm
Nombre de pages 50
Langues français & anglais
Éditions Éditions des Musiciens de Saint-Julien

La partition est disponible en boutique
Woodbrass.com, 7-15 avenue du Nouveau Conservatoire, 75019 Paris, France

Photos

Sommaire

MacCrimmon’s Lament, Cha Til MacCriman
Johnnie Cope
Laughlan’s Lilt
Lochaber
Etrik Bank’s
Loch – Erroch Side
The Flower of Edinburgh
Lady Mary Hay’s Scotch Measure
The Fyket
Miss Bisset Logierait’s Reel
Was ye at the Bridal
The Cadgers of the Cannongate
Kennet’s Dream
The Princess Royal
Logan Water (For ever Fortune)
Mrs Judge
John Anderson my jo (instrumental)
John Anderson my jo (chant)
For our lang biding here
Joy gæ wi’my love
The Flaughter Spade
Patrick McDonald’s Jig
Benney Side
Pearlin Peggie’s Bonny, or, The laird of Foveran
The Gum – ga’d Aber
Adew Dundee
Bonny Dundee – Variation François Lazarevitch
Moc Donogh’s Lamentation
Saw na ye my Peggie (chant)
Saw na ye my Peggie (instrumental)
Muirland Willie
The Wawking of the Faulds
I wish I wou’d marry me
An caora crom
Ratha Fair
Haud the l ass till I come at her
Clean Peas Stræ