Stage de musiques et danses traditionnelles et baroques

1 au 3 novembre 2024
Conservatoire Arthur Honegger, Le Havre

Présentation

Créer un pont entre les musique ancienne et des musiques de traditions orales.
Ce stage est consacré aux musiques et aux danses traditionnelles d’Auvergne et du Centre France, avec une ouverture musicale sur des répertoires anciens : contredanses baroques anglaises ou françaises et branles de la Renaissance.

Équipe pédagogique

Tobie Miller : vielle à roue baroque
François Lazarevitch : musette
NN : accompagnement clavecin

Isabelle Blo : cornemuse 16 pouces
Basile Brémaud : violon
Grégory Jolivet : vielle à roue
Tiennet Simonnin : accordéon chromatique
atelier ouvert aux accordéons diatoniques

Sarah Serec : danses traditionnelles
Dominique Paris : accompagnement atelier de danses

ENSEIGNANTS

Tobie Miller © Photo Martin Chiang
François Lazarevitch © Photo Jean-Baptiste Millot
Isabelle Blô © Photo Julien Wieser
Basile Brémaud © DR
Grégory Jolivet © Photo DR
Tiennet Simonnin © Photo Solène Delacroix
Sarah Serec © Photo Zad Folk
Dominique Paris © Jean-Baptiste Millot

Tobie Miller

Vielle à roue baroque

Pionnière de la vielle baroque, Tobie Miller s’est consacrée au cours des deux dernières décennies à l’interprétation, à l’étude et à l’enseignement de cet instrument par le travail des sources et méthodes historiques. Elle est la fondatrice et directrice de l’Ensemble Danguy, qui tire son nom du plus célèbre joueur de vielle du XVIIIe siècle. Tobie est également titulaire du Aufbaustudium Diplom en musique ancienne, et Master en Pédagogie Musicale (Schola Cantorum Basiliensis).

Atelier vielle à roue baroque

Pour viellistes de niveau confirmé (professionnels et amateurs aguerris) désirant explorer le répertoire et les techniques du XVIIIe siècle, le cours de vielle sera consacré à la musique française baroque : style, ornementation, nuances.

Pré-réquis
Les stagiaires doivent avoir une vielle baroque en do/sol avec minimum une chanterelle en boyau, en sol aigu. Dans le cas où vous n’auriez pas de vielle baroque, il est nécessaire que Tobie donne son accord. Aussi, nous vous prions de nous contacter afin de valider votre inscription.
L’instrument doit être bien réglé et accordé au diapason 415Hz.
Le stagiaire doit savoir lire la musique.

François Lazarevitch

Musette de cour

Directeur artistique des Musiciens de Saint-Julien, François Lazarevitch s’est spécialisé dans le jeu de diverses cornemuses françaises, en particulier la cabrette, la musette baroque et les musettes du Centre France.
Titulaire du CA de musique ancienne et du DE de musique traditionnelle, il enseigne la flûte traversière baroque, la flûte à bec, la musette baroque et l’ornementation au Conservatoire de Versailles. François Lazarevitch est chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.

Atelier musette de cour

Le cours de musette est naturellement axé sur la musique française (suites, sonates, duos). Toutefois, en relation avec le bal prévu le 25 octobre, nous nous intéresserons aussi à des mélodies de contredanse d’origine anglaise (Playford). Comme il se doit, nous travaillerons sur l’art du phrasé et son articulation (« silences » d’articulation) et nous aborderons aussi des éléments d’ornementation.

Pré-réquis
Les stagiaires doivent avoir une musette baroque en sol/do au diapason 415Hz et savoir lire la musique.

Isabelle Blô

Cornemuse 16 pouces

BIOGRAPHIE en attente

Atelier cornemuse – en attente mise à jour

L’atelier cornemuse 16 pouces est axé sur la musique d’Auvergne et les spécificités du jeu de cabrette (rappels, picotages, coups de doigts) ainsi que sur les répertoires anciens, en particuliers les branles de la Renaissance qui nous permettront de jouer de belles polyphonies. Comme il se doit, nous travaillerons sur la cadence, la variété du phrasé, l’ornementation.
Des enregistrements et des partitions seront envoyés. Nous jouerons principalement d’oreille.

Pré-requis
Les stagiaires doivent être équipés d’une cornemuse Centre France en sol, 16 pouces. Pour certains ensembles, 23 pouces bienvenues.

Basile Brémaud

Violon traditionnel

Basile pratique les musiques traditionnelles du Massif Central (Auvergne, Limousin, Languedoc). Il est profondément marqué par la force de cette expression ou le chant, la danse et la pratique instrumentale tendent à ne faire qu’un.
Aujourd’hui il travaille la question du son et de l’énergie présents dans ces musiques. Il expérimente quotidiennement comment ces éléments se traduisent en mouvement grâce aux groupes de bal qu’il a co-fondé (Duo Artense, TRES, Sorgues….).
Il met en perspective sa pratique avec les musiques expérimentales au sein du collectif La Nòvia (Trio Puech/Gourdon/Brémaud, la Baracande, Maintes fois, l’Autre).
Basile est titulaire du DE de professeur de musique traditionnelle.

Atelier violon

Nous explorerons dans ce stage la riche musique des violoneux traditionnels d’Auvergne et du Limousin. L’accent sera mis sur les rapports entre musique danse et chant.
Nous aborderons et expérimenterons les notions de cadence, appuis, accents, phrasés, articulations, ornementation, sonorités…
Nous travaillerons avec les outils issus de l’oralité, en nous appuyant sur l’écoute, l’observation, l’imprégnation et la répétition. Cette approche nous permettra de tester notre capacité à varier notre discours.

Pré-requis
Ce stage s’adresse à des instrumentistes ayant déjà une certaine aisance sur leur instrument. Il est demandé d’être autonome dans l’apprentissage à l’oreille d’une mélodie simple donnée à l’écoute. Une pratique préalable d’un répertoire de musique à danser, traditionnel, historique ou actuel, sera appréciée.

Grégory Jolivet

Vielle à roue traditionnelle

Grégory crée une musique originale grâce à sa vielle alto électrique conçue avec le luthier Philippe Mousnier. Formé au Conservatoire de Bourges par Laurent Bitaud, il remporte plusieurs premiers prix de concours soliste et obtient son D.E. de professeur de vielle à roue en 2004. Grégory enrichit depuis longtemps la pratique de son instrument en développant des techniques « électro » (tapping à une ou deux mains pour se libérer de l’usage de la roue, utilisation d’effets, mode de jeu contemporain) et évolue dans le milieu des musiques actuelles et des musiques du monde. En 2016 naît sa passion pour l’immersion en apnée, il met alors en musique ses ressentis des profondeurs et donne naissance à son nouveau concert solo « Osmose » et à l’album éponyme sorti le 15 juillet 2020. Il emporte le public dans un voyage au confins des océans et des abysses. En 2021, c’est l’album du Grand Barouf, L’Homme Debout qui emmène les gens dans la danse à travers un répertoire Berry/Vendée/Poitou avec Maxime Dancre à la batterie, François Robin à la veuze, et Julien Padovani à l’accordéon chromatique. Cette même année, Grégory sort un album sur les musiques traditionnelles de sa région natale Le Berry tout en ayant une recherche de jeu sur la cadence, différents accordages de vielles pour chercher une sonorité de l’époque et de certains collectages peu connus. Aujourd’hui, il continue la composition, ainsi que la pratique de la vielle acoustique et électrique. Il navigue entre plusieurs styles et s’intéresse à la variation, l’improvisation, les musiques anciennes également.

Atelier vielle à roue

 Durant cet atelier, nous jouerons des mélodies traditionnelles du Centre-France. Le répertoire sera composé de morceaux à danser du Berry, Limousin, Nivernais, Auvergne, quelques contredanses anciennes, ainsi qu’une ou deux compositions personnelles de Grégory Jolivet. Nous travaillerons sur le son, la cadence, la variation en mettant l’accent sur les modes possibles (mélodies et sources sonores collectées), en mélangeant des techniques de jeu 19 -ème et actuelles. 

Il sera également possible d’emprunter les mélodies proposées par les autres intervenants pour un temps de rencontre avec les différentes classes, approfondir le jeu du bal et les rencontres musicales. 

Pré-requis
Accords possibles : vielle soprano sol/do, vielle alto avec clavier rallongé en ut, ce qui permettra des voix supplémentaires en ensemble. 
• niveau recommandé : à partir de la fin du 2e cycle 
• maitrise des coups de 3 et de 4 

Tiennet Simonnin

Accordéon

En immersion dans le folklore auvergnat dès l’enfance, Tiennet Simonnin débute l’accordéon chromatique en 1988. Au fil de son apprentissage, il travaille un répertoire vaste, allant de la musique d’Auvergne à la musique irlandaise en passant par le classique et le musette. Sa rencontre avec Michel Esbelin en 2007 est déterminante dans sa pratique et sa connaissance du répertoire du Massif central. Passionné par la musique traditionnelle à danser, Tiennet joue aujourd’hui principalement en bal, tout en variant les esthétiques (Duo Esbelin / Simonnin, Traucanèu, Duo TTC, Cadène, Les Papillons de Nuit…).

Atelier accordéon

Au cours de ce stage, nous travaillerons tantôt sur les styles anciens d’accordéon en musique du Massif central, tantôt sur les styles plus actuels mais toujours respectueux de la cadence que l’on rencontre en bal auvergnat aujourd’hui. Des écoutes et des analyses rapides de quelques enregistrements représentatifs de ce répertoire seront réalisées et le travail autour de l’oralité sera privilégié, même si l’usage de partitions n’est pas exclu si des besoins particuliers sont exprimés.
Des partitions ainsi que des enregistrements seront envoyés en amont du stage.

Les points suivant seront abordés : 

• généralités autour du doigté, du phrasé, des accents
• techniques d’ornementation de la mélodie
• varier le thème, notion de diminution / monnayage
• notions de swing et d’agogique
• introduire et conclure une bourrée
• synchronisation et désynchronisation des deux mains, notion d’hémiole
• chants de basses
• jeu mélodique et semi-mélodique à la main gauche
• principes généraux sur l’accompagnement à deux mains avec syncopes

Pré-requis
Tous niveaux acceptés, sauf débutants.
Hormis la question du doigté, les points abordés pendant ce stage concernent tous les types d’accordéon. Les personnes pratiquant l’accordéon diatonique avec une bonne capacité d’autonomie sont les bienvenues.

Sarah Serec

Danse traditionnelle

Native de la châtaigneraie cantalienne, installée en Artense depuis 25 ans, Sarah est profondément attachée depuis son enfance aux traditions d’Auvergne et plus particulièrement à la danse et surtout à la bourrée trois temps. Elle se connecte naturellement aux choses et aux autres et cela prend corps et s’ancre dans ses mouvements et ses émotions dans le quotidien par les histoires passées et présentes. Dynamique et optimiste elle reste engagée dans des associations culturelles et solidaires locales.
De sa pratique en famille au folklore, des bals traditionnels aux bals musettes, de concerts en festivals, sa sensibilité et ses itinéraires l’ont menée à créer des ateliers, animer des stages, réaliser des spectacles sur la bourrée et le bal. A chaque expérience Sarah aime à dévoiler avec ses partenaires, les notions essentielles à son cœur : la cadence, l’énergie, le style, le jeu et la musicalité. 
Aujourd’hui, danseuse affirmée au style personnalisé, passeuse de danses traditionnelles, Sarah reste persuadée qu’étirer le temps et anticiper le suivant impulse l’énergie nécessaire et indispensable dans la danse comme dans la vie, qu’il faut savoir estomper les temps forts, créer des variations d’intentions et fluctuations d’expressions, faire parler les silences, rester naturel, lisible et à l’écoute. Forte de cela elle s’applique à partager ses expériences, sa pratique et sa vision de ce patrimoine enraciné en elle par de gens ordinaires du quotidien rendus extraordinaires au fil du temps par leurs vies, leurs musiques et leurs danses. Elle conte sur ces pas les histoires, les rencontres et les émotions, la mémoire, le paysage, l’espace et le temps.
A.O.C. : Autodidacte d’Origine Cantalouse

Atelier danse traditionnelle

Quau te mena ? … Qua dançar !

• Faï entrar : Danser la valse, mazurka, polka, piquée, marche, gigue, contredanse ! C’est apprendre à observer, écouter, répéter, et imprégner la substance de tout danse : la cadence. C’est aussi acquérir vocabulaire et matière permettant de comprendre et partager ces danses dans la relation musique / danse, individuellement, en couple et collectivement. C’est assimiler les appuis, phrasés, ornements, accents, mouvements, équilibres et les intégrer, les interpréter, les transmettre dans avec naturel et justesse. 

• Faï sentir : L’accent cantalou sera mis sur les formes habituelles de danses de bal par des figures anciennes issues de l’oralité. Le bal prendra ainsi saveurs & parfums d’Auvergne à loisir. Guider et suivre dans l’énergie, l’engagement et la posture seront aussi des angles d’approche qui vous permettront de le laisser émerger vos singularités et personnalités.

Faï tustar : Danser la bourrée ! Une part sera consacrée à la bourrée trois temps d’Auvergne et ses pays contours. Cette belle sauvage, de feu et de finesse, avec laquelle tout peut se jouer à l’infini des émotions infusera en vous par des jeux de rôles, de percussions corporelles et de chants. Sur des formes simples et recherchées, de l’individu au collectif, dans le vertige de l’improvisation et la contenance de l’écriture, dans les reliefs et les phrasés, dans les articulations et latitudes elle vous dévoilera ses secrets.

• Faï anar : A qui l’a comprise, elle parlera du pays, de la vie et des sentiments. La bourrée semble rustique et farouche, pourtant il suffit de s’en approcher avec sincérité et sensibilité pour s’apercevoir qu’elle a le pouvoir de transcender les gens et le temps. Plus qu’une danse, la bourrée est une leçon de vies !

• Faï jogar : Les musiques à danser d’Auvergne seront interprétées par Dominique PARIS, maitre cabrettaïre dont la cadence et le jeu sont mis avec générosité au service de la danse. 

Faï dançar : Comme vous êtes, quel que soit votre âge & votre pratique, venez cadencer ! 

« Il faut donc savoir entendre sa musique propre pour pouvoir écouter celle des autres. Et le bal prend son sens lorsque chaque élément qui le constitue s’accorde aux autres avec à l’esprit unité et harmonie »… Aquelh que n’aima pas de dançar conèis pas lo plaser de viure !

Rendez-vous musical

le 2 novembre 2024

Bal Traditionnel

Samedi 2 novembre | 20h30
BAL TRADITIONNEL AUVERGNE CENTRE FRANCE
Salle Franklin, Rue Dumé d’Aplemont, 76600 Le Havre
Les Musiciens de Saint-Julien

Infos pratiques

Planning

Vendredi 1er novembre
entre 8h30 et 9h30 : accueil des stagiaires

Vendredi 1 & samedi 2 novembre
9h30 à 12h30 – 14h à 18h : cours et ateliers

Dimanche 3 novembre
9h30 à 12h30 – 14h à 16h : cours et atelier
16h à 18h : moment convivial de partage musical avec l’ensemble des stagiaires

Lieux des cours

Conservatoire Arthur Honegger
70 Cours de la République
76600 Le Havre

Salle Franklin
117 Cours de la République
76600 Le Havre

Accès

Autoroute A13 ou A29 : sortie Le Havre
Parking payant derrière le conservatoire (~ 6 € / jour)
Pour plus d’information sur le parking au Havre : urlz.fr/pGCp
Train : 
depuis Paris Gare Saint-Lazare – ligne Paris > Le Havre
Pensez au co-voiturage !

Hébergement et repas

Nombreuses possibilités d’hébergement et de restauration abordables à proximité. Vous pouvez télécharger plus bas une liste d’hébergements et de restaurants.

Tarifs

Pour participer à ce stage, l’adhésion annuelle à L’Académie des Musiciens de Saint-Julien est obligatoire.

Tarif annuelle adhésion à l’association : 18 €
Frais pédagogiques 
pour 3 jours :
Instrumentiste : 165 €
danseurs : 90 €

Inscription

Votre inscription est soumise à la validation du professeur.

LISTE HOTELS ET RESTAURANTS

Pour tout renseignements
Courriel : academie@lesmusiciensdesaintjulien.fr
Téléphone : +33 (0)9 81 18 57 45
Portables (uniquement pendant le stage) : +33 (0)6 68 58 95 35 | +33 (0)6 16 24 15 44
Adresse postale :
L’Académie des Musiciens de Saint-Julien
86 rue Lesueur
76600 Le Havre

Partenaires

L’Académie des Musiciens de Saint-Julien remercie le Conservatoire Arthur Honegger ainsi que la Ville du Havre pour leur soutien et leur accueil.

Les Musiciens de Saint-Julien sont conventionnés par le Ministère de la Culture – DRAC de Normandie. Il bénéficient du soutien de la Région Normandie et de la Ville du Havre. François Lazarevitch est artiste associé au Conservatoire Arthur Honegger.