Vivaldi, Opera arias for castrato voices & concertos for flute

Tim Mead | François Lazarevitch

Presentation

C’est en effectif orchestral, toujours animé de cette même énergie communicative, que nous retrouvons Les Musiciens de Saint-Julien, guidés par le flûtiste virtuose François Lazarevitch, pour un nouveau voyage dans la Venise baroque d’Antonio Vivaldi.

Pour ce concert, François Lazarevitch et ses musiciens sont en compagnie de l’admirable contre-ténor anglais Tim Mead, et vous offrent quelques-uns des airs d’opéras pour castrat parmi les plus célèbres du grand maître italien du 18e siècle, alternant avec des concertos (dont le fameux concerto pour flautino – petite flûte). Autant de « tubes » dont celui qu’on appelait alors le Prêtre roux a le secret, toujours théâtral, allant du dolorisme le plus poignant à la rage la plus violente. L’art particulier de Tim Mead lui permet de rendre à merveille l’art mélodiste de Vivaldi.

C’est justement la force d’expression de ces sentiments et l’extraordinaire énergie de la musique baroque qui viennent nourrir et enchanter nos sensibilités après une période frustrante. Alors suivons notre ensemble normand dans son parcours atypique, à la croisée des musiques populaires et savantes, en un brassage d’origines, de pratiques, de répertoires.


Concert
Durée 1h30

Effectif : 15 musiciens 
Tim Mead, contre-ténor
François Lazarevitch, flûte à bec
6 violons, 2 altos, 2 violoncelles, 1 contrebasse, 1 archiluth, 1 clavecin

Co-Production
Le Volcan – Scène nationale du Havre

VIDEO

Programme

Ouverture (Olimpiade) RV 725

Cara sposa (Orlando Furioso) RV 728

Vedro con moi diletto (Il Giustino) RV 717

Concerto pour flûte à bec en do mineur RV 441
Allegro non molto – Largo – [Allegro]

Gelido in ogni vena (Farnace) RV 711

Qual serpe tortuosa (La Fida Ninfa) RV 714

Concerto pour cordes en sol mineur RV 157
Allegro – Largo – Allegro

Sol da te, mio dolce amore (Orlando Furioso)  RV 728

Concerto pour flautino en do majeur RV 443  
[Allegro] – Largo – Allegro molto

Sento in seno ch’in pioggia di lagrime (Il Giustino) RV 717

Gèmo in un punto e fremo (Olimpiade) RV 725

« Naturalness in joy, pleasure with a constantly solar and sedate song. François Lazarevitch leads his Gardellino resolutely, treating himself and us to a luxuriant flute that rises up freely in the midst of his musicians. Vivaldi as we love him. »

LA TRIBUNE DES CRITIQUES DE DISQUES,
FRANCE MUSIQUE, DIMANCHE 13 DÉCEMBRE

Forthcoming events

Discographie

Discover our other programs

all programs